Peut-on s’adapter au changement climatique avec des histoires et des jeux ?

La Fabrique des Futurs : Imaginons des futurs possibles sous contraintes climatiques. 

flyer fdf

Depuis 2021, nous travaillons avec les élèves de l’école DSAA Design graphique Narration multimédia de Boulogne-Billancourt qui conçoivent chaque année de nombreux outils pédagogiques de qualité.  Leur thématique pour cette année ? “Sensibiliser aux enjeux climatiques et imaginer ensemble des nouveaux récits pour un monde sous contrainte climatique en 2042.”

Retrouvez leur travail le 27 Janvier à l’Académie du Climat à l’occasion de la semaine de l’Éducation et découvrez également : 

L'inscription est libre et gratuite mais nous vous recommandons de vous inscrire ici pour les événements de l'après-midi (hors ateliers)

 

  • Un vernissage (à partir de 17h30) de l’exposition d’une dizaine de posters pédagogiques en risographie sur le thème "Comment vivrons-nous en 2042 ?". Conçu comme support de médiation, ils permettent à des collégiens de se projeter dans des futurs désirables et réalistes, en explorant des apscepcts de la vie quotidienne : repas, loisirs, vis en ville, à la campagne, école, vacances… 

 

  • Une table ronde (18h30 – 20h) avec auteurs, scientifiques, pédagogues, étudiants qui s’emparent actuellement de notre besoin de nouveaux récits ;

Les intervenants : 

YasminaYasmina Auburtin  C’est autour de la création d’une agence de contenus spécialisée sur l’alimentation que j’ai découvert l’envers du décor de l’agro industrie : érosion de la biodiversité, dégradation des sols… puis dans la foulée l’ensemble des limites planétaires. Après 6 mois de sidération en mode apprentissage intensif du zéro déchet et des ODD, j’ai décidé de mettre au service de la transition les 20 ans d’expérience en production éditoriale acquise à divers postes dans les médias et la publicité. Désormais, je concentre mon énergie dans l’accompagnement de divers agents culturels afin de donner plus de pouvoir aux stratégies narratives visant à protéger le.s vivant.s.

 

 

danielDaniel Suchet  Enseignant chercheur à l’Institut du Photovoltaïque d’Ile de France (Ecole polytechnique). Convaincu de l’importance de la mediation scientifique, il aime particulièrement jouer avec les liens entre science et fiction. Il a notemment conçu et coordonné l’anthologie « Nos Futurs » (ed ActuSF) et contribué à « Dune, exploration scientifique et culturelle d’une planète-univers » (ed. Le Belial)

 

algueAglae Jezequel  Climatologue au Laboratoire de Météorologie Dynamique. Son travail porte sur l’influence du changement climatique sur les événements météorologiques extrêmes (canicules, sécheresses, …). Elle s’intéresse tout particulièrement à l’interface entre sciences et sociétés et aux façons de traduire des données scientifiques d’une façon intelligible pour des interlocuteurs engagés dans l’adaptation aux effets du changement climatique. En parallèle de son travail de recherche, elle enseigne à l’École des Ponts et à l’École Normale Supérieure.

 

 

mathieuMathieu Simonet Il a longtemps été avocat. Par ailleurs, il met en place des dispositifs d’écriture collective (dans des musées, des prisons, des hôpitaux, des entreprises, etc.). Depuis 2021, il co-anime un atelier d’écriture à l’ENS avec la climatologue Aglaë Jézéquel. Il prépare actuellement un livre sur « la guerre des nuages ».

(Photographie de Pauline Pallier)

 

 

Valerie Martin​​​​​​Valérie Martin

Titulaire d’un DEA d’économie de l’environnement de l’Université Paris I, Valérie Martin a rejoint l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie (ADEME) en juin 1993. Elle a occupé différentes fonctions avant d’être nommée cheffe du service Mobilisation Citoyenne et Médias depuis le 1er janvier 2008. Elle est à ce titre notamment en charge du pilotage des campagnes relatives à l’énergie et à l’économie circulaire. Par ailleurs, elle pilote la stratégie Grand Public de l’Agence qui a été publiée début 2019. Elle est également impliquée dans le pilotage d’actions liées à la communication responsable et au marketing responsable. Elle est co-auteur de différents ouvrages collectifs « nouveaux mythes, nouveaux imaginaires pour un monde durable » (édition Les Petits Matins, 2016), « un autre monde est possible ; Lost in Transitions ? » (Édition de l’aube 2018), le « guide de l’éco-communication » (Edition Eyrolles, 2007), le guide Anti-greenwashing (2012). Elle est par ailleurs pilote et co-auteur de « le guide de communication responsable » (ADEME éditions – janvier 2020 – 2nde édition octobre 2022) aux côtés de Mathieu Jahnich et Thierry Libaert.

 

  • Une lecture musicale (20h30 – 22h00) restituera un atelier d’écriture proposé par une chercheuse en climatologie et un auteur dramaturge. Cet atelier invite les participants à explorer le futur sous la contrainte du changement climatique à travers l’écriture créative. Il est proposé par le département de géosciences de l’École Normale Supérieure et coordonné par Mathieu Simonet et Aglaé Jézéquel. Chaque participant-e a écrit une histoire portant sur un fait climatique possible dans un contexte de changement climatique et lira un extrait de son texte lors de la restitution. Ces lectures seront entrecoupées d’interludes musicaux. 

 

 

Cet évènement grand public, invite chacun à imaginer des futurs possibles sous contrainte climatique. Un focus important est mis sur l’éducation : comment ces questions peuvent être abordées en classe, sous quelle forme, dans quelles limites ? Quels moyens avons-nous actuellement pour cela, et de quoi avons-nous besoin pour y parvenir ?  

 

Date de publication
Author
Office for Climate Education OCE